A2ZWEBDESIGNSUSA

Un clin d’œil au 2e meilleur film de tueurs en série de tous les temps s’est glissé dans cette comédie avec Didier Bourdon

A l'occasion de la sortie de "38°5 quai des orfèvres", avec Didier Bourdon et Caroline Anglade, voici cinq choses à savoir sur cette comédie policière bien barrée.

De quoi ça parle ? Panique quai des Orfèvres ! Un tueur en série, surnommé le Ver(s) Solitaire, sème des alexandrins sur des scènes de crime, causant terreur et confusion. Clarisse Sterling, une jeune enquêtrice enthousiaste, se voit confier cette affaire sous la supervision du légendaire commissaire Keller. Armée de 200 g de chouquettes et d’un bel ananas bien placé, Clarisse doit jongler entre les bras cassés de la brigade criminelle et des énigmes tordues pour démasquer l’assassin… La mission impossible ne fait que commencer.

38°5 quai des orfèvres

Sortie :

21 juin 2023

|
1h 24min

De
Benjamin Lehrer

Avec
Didier Bourdon,
Caroline Anglade,
Yann Papin

Presse
2,3

Spectateurs
2,0

Séances (513)

Une comédie policière décalée

Avec 38°5 quai des orfèvres, Benjamin Lehrer a voulu faire une comédie policière décalée dans la pure tradition des films parodiques d’Abrahams et Zucker ou de La Cité de la peur, tout en s’appuyant sur les codes des grands thrillers et polars : “Ainsi, l’enquête et les personnages sont complètement dans le premier degré et la réalité, bien que la dérision ne soit jamais bien loin.”

“La volonté qui m’a animé était de construire un véritable polar autour de personnages charismatiques aussi drôles et décalés que touchants, qui allaient évoluer tout au long de l’histoire dans des univers visuels tout à fait familiers et bien connus mais totalement imprévisibles. Ainsi, j’ai voulu laisser le champ libre aux émotions et à amener le décalage nécessaire à la comédie par le jeu et les situations.”

Référence culte

Le personnage de Caroline Anglade s’appelle Clarisse Sterling, en référence l’enquêtrice du FBI que joue Jodie Foster dans le film de serial killer Le Silence des agneaux : Clarice Starling.

Sorti en 1990, ce thriller emmené par Jodie Foster et Anthony Hopkins s’est rapidement hissé au rang de film culte grâce à ses interprètes magistraux et son ambiance poisseuse.

Sur AlloCiné, Le Silence des agneaux possède une moyenne spectateurs de 4,4/5, ce qui en fait le deuxième meilleur film de tueur en série de tous les temps derrière Se7en (4,5/5).

Le Silence des agneaux

Sortie :

10 avril 1991

|
1h 58min

De
Jonathan Demme

Avec

Anthony Hopkins,
Jodie Foster,
Scott Glenn

Presse
4,8

Spectateurs
4,4

louer ou acheter

Personnages sincères

Benjamin Lehrer a exploré de nombreux styles de comédie à travers ses courts métrages et les différents programmes sur lesquels il a travaillé (en tant qu’auteur ou réalisateur). Il précise :

“Au travers des parodies, des comiques de situations et des héros totalement décalés rencontrés sur mon chemin, j’ai appris que l’on peut emmener ses personnages n’importe où et leur faire faire n’importe quoi, dès lors qu’ils sont empreints d’une sincérité absolue et que leur univers est clairement identifiable.”

Click Here: Mohamed Salah Jersey Sale

Point de vue

Pour plonger dans cette affaire, Benjamin Lehrer a choisi comme guide le personnage de Clarisse dont on suit le point de vue quasiment en permanence. Le cinéaste développe :

“Il est primordial pour moi que l’on puisse ressentir ses émotions en même temps qu’elle : sentir son cœur battre lorsque l’angoisse l’envahit, son souffle coupé lorsqu’elle a une révélation, la chaleur de son sourire malicieux face aux absurdités des uns ou des autres, ou encore sa gêne et sa souffrance lorsqu’elle est en difficulté… Bref, que cette aventure soit à son image : drôle, touchante, vive, audacieuse et surprenante.”

Handicap et humour

À titre professionnel, réaliser un premier film pour Benjamin Lehrer constitue l’aboutissement d’un parcours jalonné de programmes en tous genres (courts, moyens, séries, etc.). Le metteur en scène explique : “Comme si j’avais jusqu’ici glané les pièces d’un puzzle, que je pouvais enfin assembler avec beaucoup d’enthousiasme, de rigueur et de conviction. À titre personnel, faire ce premier film-là a une résonance particulière pour moi.”

“J’ai grandi avec un handicap et l’humour a été un précieux allié dans ma construction personnelle. Faire un premier film où la dérision est une pièce maîtresse me donne l’impression de mettre en valeur un sentiment qui m’a souvent protégé. Car, hormis ses vertus thérapeutiques (en tout cas pour moi), elle permet aussi de caricaturer certains phénomènes de société, les us et coutumes de notre époque et les comportements propres à l’humain.”

Leave a Reply